Prévenir les moisissures dus à l’humidité de votre maison


Les dégradations dues à l’humidité

En ce qui concerne les matériaux de construction, la hausse du taux d’humidité s’explique à travers une variation dimensionnelle, une baisse de la solidité mécanique et une élévation de la conductivité thermique. Les sols humides contiennent une eau riche en sels qui se déposent sur la façade extérieure de la construction. Cela laisse des traces et ce qu’on appelle aussi du salpêtre. Les efflorescences sont à l’origine de dégâts importants tels que le détachement de plaques de murs entiers. D’autres conséquences liées à la corrosion des métaux : la rupture des canalisations quand les dommages sont gravissimes ou, de manière moins importante, des coulures de rouille. Les zones de maçonnerie qui sont humides s’exposent à la multiplication des mousses et lichens. Les effets néfastes de ces deux organismes vivants sont :

  • le maintien de l’humidité
  • la détérioration des matériaux
  • le déploiement des microbes et des acariens

L’humidité, lorsqu’elle est maintenue dans un endroit faiblement aéré et sombre, engendre l’accroissement des moisissures ainsi que des champignons. Ce qu’on nomme communément la « maladie de la pierre », qui n’est autre que la désagrégation de pans de murs sous forme de plaques plus ou moins épaisses, a pour origine la pollution de l’atmosphère.

Lorsque vous en êtes arrivé à un tel niveau de détérioration, il devient urgent de faire appel à un expert en matière de traitement anti-humidité. Ce dernier vous proposera un diagnostic et une prestation à la hauteur des travaux à réaliser pour empêcher la prolifération des bactéries sur les murs de votre maison. Dangereuses pour la santé, les moisissures sont notamment la cause de nombreuses maladies respiratoires ou des allergies de plus ou moins grande ampleur. Nous vous recommandons ainsi les services d’un professionnel pour évaluer le degré d’humidité de votre intérieur.