Les gâteaux corses, vous connaissez ?


La gastronomie corse continue de surprendre par ses compositions savoureuses et spéciales qui font d’elle une référence. Entres autres, elle dispose d’un répertoire de gâteaux appétissants pour les gourmands du monde entier.

Les Canistrelli et les Caccavelli

Les Canistrelli sont une spécialité corse à base de sucre, de farine de blé et de vin blanc qui peut se compliquer de raisins secs, d’anis ou de citron. On peut utiliser la farine de châtaigne à la place du blé et y ajouter des cacahuètes, ou des amandes.

Le caractère croustillant et sec de ces biscuits sucrés lui confère un attrait irrésistible pour prolonger les causeries entres amis.

Les Caccavelli sont des gâteaux briochés sphériques dans lesquels on enfonce à moitié un ou plusieurs œufs selon la taille des compositions. Ils sont rehaussés soit de pastis, soit de graines de fenouil, soit encore de zeste d’orange. Traditionnellement, on consomme ces gâteaux à pâques.

Les Falculelle

Un mélange de Brocciu, de sucre, de citron, de farine et d’œufs déposé sur des feuilles de châtaignier, soigneusement nettoyées. Le tout sera introduit dans un four réglé à 250° durant les 10 premières minutes et à 200° durant les 15 mn qui suivent pour avoir des gâteaux dorés. En général, les Falculelle sont employés en dessert.

Flan de châtaigne

Du lait, de la farine de châtaigne, des œufs, du sucre et de la vanille pour offrir cette recette qui commence dans les casseroles et les saladiers pour se terminer sur un plateau dans un four préchauffé à 200°C. On laisse le flan tiédir avant de le porter au réfrigérateur. Quel délice ! Au moins aussi bon que la charcuterie de l’île !

Le pastizzu

C’est une recette facile et peu couteuse car composée seulement de pain rassis, de lait, de sucre et d’œufs, on peut y ajouter du zeste de citron. La semoule de blé peut être remplacée le pain rassis ou la compléter ; la cuisson se fera au bain-marie pour s’achever dans un four pour remonter le caramel. C’est un dessert copieux.